Prénoms au concours d’internat de médecine

Aujourd’hui, un petit article dans la lignée de la sociologie des prénoms, qu’on retrouve fréquemment associée avec les résultats du bac (voir ici par exemple pour un article de Rue89, ou ici pour le site originel). Nous allons nous intéresser aux résultats des ECN, les épreuves classantes nationales des études de médecine qui permettent de choisir les spécialités d’internat. Ils sont disponible sur Legifrance, à ce lien pour ceux de l’année 2016.

Nous allons réaliser un nuage de points sur ces prénoms : en ordonnée, on retrouve la fréquence des noms parmi la liste des 8000 et quelques admis(es), et abscisse, le rang moyen obtenu par les porteurs de ce prénom. On se limite aux prénoms les plus fréquents (plus de 10 inscrits). Voici les résultats obtenus (cliquer pour une version zoomée) :

On peut comparer cette image avec celle des résultats du bac 2015 :

On retrouve certes les mêmes noms parmi les plus fréquents (Marie, Camille, Thomas…) mais la structure dans les prénoms ne semble pas être la même ! Cela peut s’expliquer par un échantillon bien plus faible, et par des effets de sélection à d’autres niveaux dans les études de médecine.

EDIT 07/03 : Pour répondre au commentaire de Baptiste Coulmont, voici le graphe avec les rangs passés au logarithme. On voit effectivement que ce n’est pas exactement les mêmes résultats ; en particulier, il y a plus de noms de garçons qui ressortent dans les bonnes places.

One thought on “Prénoms au concours d’internat de médecine”

  1. Le “rang” peut poser problème : si il y a 50 Augustine dans les 50 premiers et une autre qui est dernière… le poids de la dernière va tout écraser. Peut-être qu’un passage au logarithme peut aider à donner à chaque candidat un poids un peu plus semblable…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *